travaux subaquatiques et spéciaux travaux subaquatiques et spéciaux

S.A.R.L ROMOEUF SUBSEA

TRAVAUX SUBAQUATIQUES



Travaux subaquatiques

Mode opératoire pour le grappinage d’embâcles en amont de barrage :

Les moyens spécifiques que nous engageons sur ce type d’investigation sont décrits ci-dessous :

  • Ponton acier 60m²
  • Barges aluminium 35m²
  • Embarcation motorisée 6cv
  • Grue 2,5 tonnes munie d’un grappin hydraulique
  • Bennes végétaux
  • Groupe électrogène 100 kVA

Mode opératoire :

Une fois les pontons acier, barges aluminium et le pousseur mis à l’eau par grutage depuis l’accès amont rive droite, nous équiperons la barge aluminium d’une benne végétaux de 10m3, et le ponton acier de la grue 2,5 tonnes (voir photographies ci-dessous), ainsi que du groupe électrogène 100kVA. Après une première visite subaquatique par l’équipe de scaphandriers durant le créneau horaire quotidien accordé dans le CCTP, nous positionnerons le ponton flottant à l’aplomb des embâcles de la prise d’eau. Les scaphandriers positionneront des bouées au niveau de la grille, afin de la matérialiser en surface pour éviter le grappinage à son aplomb pendant le travail des turbines. Ainsi, nous ne risquerons pas de coincer le matériel dans les grilles de prise d’eau lors du passage des 27m3/s. Nous procèderons alors au grappinage des embâcles au moyen du grappin hydraulique. Les troncs et branchages seront stockés dans la benne à végétaux disposée sur les barges aluminium, et une fois celle-ci remplie, elle sera acheminée jusqu’à la berge amont rive gauche, et échangée avec une benne vide au moyen d’une grue 60 tonnes stationnée sur la base vie. La benne pleine sera ensuite évacuée en décharge spécialisée. Les bons de traitement des déchets seront soumis à la maîtrise d’œuvre au fur et à mesure des évacuations. Quotidiennement, l’équipe de scaphandriers profitera des 2h accordées dans le CCTP pour effectuer un contrôle des matériaux en place, et relever leur quantité pour parfaire le travail. En fin de travaux, l’équipe de scaphandriers procèdera à une expertise vidéo de la prise d’eau afin de vérifier l’enlèvement complet des embâcles jusqu’à la crête des sédiments. Cette expertise sera conduite en présence d’un agent EDF du site. La prise de vue sera visible en direct sur un écran LCD en surface et sera enregistrée sur un support DVD. Comme demandé au CCTP, nous profiterons de cette intervention pour mener une inspection vidéo des rainures à batardeau des 2 vannes rive droite, ainsi que leur diagnostic pour en déterminer l’existence, leur nature et leur état.

Travaux de grappinage

Schéma de principe du grappinage des embâcles.

Comme convenu lors de la visite sur site, nous profiterons de l’arrêt d’une journée de la dérivation Nèpes Candes au cours de la semaine 10 prévue pour les interventions de grappinage, afin de procéder au nettoyage des bois de la prise d’eau de la galerie. Cette journée là, nous positionnerons donc les éléments flottants devant l’entrée de la galerie et procèderons de la même manière que pour le nettoyage de la prise d’eau du barrage.

Chantier de grappinage

Installation de chantier.

Grappinage d'embâcles

Grappinage d’embâcles.

Mode opératoire pour le grappinage d’embâcles en amont de barrage :

Les moyens spécifiques que nous engageons sur ce type d’investigation sont décrits ci-dessous :

  • Ponton acier 60m²
  • Barges aluminium 35m²
  • Embarcation motorisée 6cv
  • Grue 2,5 tonnes
  • Pompe Toyo 400m3/h
  • Groupe électrogène 100 kVA

Mode opératoire :

Pour ces travaux, nous utiliserons les mêmes installations flottantes que celles prévues pour le grappinage. Le grappin hydraulique qui équipait la grue 2,5 tonnes sera remplacé par la pompe Toyo 400m3/h. Elle sera donc descendue en bordure de barrage, dans la zone de sédiments, en pied des 5 voûtes côté rive gauche. Le cas échéant, l’équipe de scaphandriers remontera les éventuels branchages dispersés en pied de mur, qui seront évacués en décharge spécialisée. Le rejet de pompage en surface sera emmené sur des flotteurs jusqu’à la zone de stockage prévue par le CCTP (fosse de niveau 441 m NGF). Le ponton sera déplacé progressivement de la rive gauche vers la rive droite. Le contrôle du dévasement sera effectué à l’avancement par l’équipe de scaphandriers.

Travaux fluviaux

Grue araignée sur ponton
avec pompe "TOYO".

Travaux fluviaux : pompage

Canalisation de refoulement
des eaux de pompage.

dragage, grappinage

Schéma de principe du grappinage des embâcles.