travaux subaquatiques et spéciaux travaux subaquatiques et spéciaux

S.A.R.L ROMOEUF SUBSEA

VISITES SUBAQUATIQUES



Inspection d'ouvrages d'art en milieu aquatique : mode opératoire

Définition des travaux et généralités

Inspections détaillées de fondations en site aquatique. Les visites d’ouvrages d’art doivent permettre au gestionnaire d’identifier, quantifier tous les désordres, remarques, observations qui sont faites lors des contrôles subaquatiques par les scaphandriers (Cf. généralités concernant les visites subaquatiques d’Ouvrages d’Art).

Presque chaque maître d’ouvrage ou gestionnaire d’ouvrage dispose en interne d’un cahier des charges qui lui est propre. Nous connaissons les plus connus, ceux de la DDE édités par le ministère des transports présentés en index et de la SNCF. Quoique différents au niveau de leur approche du sujet, la demande demeure la même.

Au bureau, l’équipe est définie pour réaliser la campagne, un chef d’équipe CQP Inspecteur dessinateur et contrôleur d’ouvrages est désigné (il s’agit de la personne ayant le plus d’expérience en la matière et présentant de bonnes dispositions à la réalisation des croquis appelés minutes). Les deux autres scaphandriers CQP Agent d’Inspection sont choisis également pour leur connaissance des ouvrages, ce sont eux en général qui plongent et rapportent les informations à leur chef d’équipe.

Personnel

Le personnel délégué à cette prestation est composé d'une équipe de trois scaphandriers dont un chef d’équipe.

Principe d’exécution

1 - Pose de repère de nivellement (facultatif, selon les prescriptions du cahier des charges) :

Pose d'un repère de nivellement afin de traduire toutes les cotes d'altitude si ce repère existe sur place :

  • des différents points de l'ouvrage
  • des fonds

2 - Mise à l'eau d'une embarcation stable permettant d'assurer la sécurité des scaphandriers :

C'est à partir de celle-ci que les observations du scaphandrier en plongée sont recueillies par l'équipe de surface au moyen de la liaison phonique les reliant.
La visite peut s’effectuer aussi depuis la berge ou le long d’un ouvrage (bajoyer d’écluse par exemple).

3 - Visite :

La visite de ponts proprement dite consiste en l'observation minutieuse par tranche, en général de 1 à 2 m du fût de pile jusqu'au plus bas de la fondation. Ceci en passages répétés sur la périphérie de l'appui. Au fur et à mesure de son avancement, le scaphandrier communique à la surface toutes les informations et cotations concernant les différentes parties de la fondation qu'il découvre et notamment les éventuelles anomalies ainsi que, dans la mesure du possible, le principe de construction de la fondation. Le chef d’équipe prend note de ces observations et effectue sur place les croquis avec les cotes correspondantes et soumet immédiatement au représentant du client sur place ces différents éléments et notamment en cas de découverte de désordres.

 Rapport et plans :

Les minutes sont ramenées en fin de journée (ou en fin de semaine en cas de déplacements éloignés) au bureau. Elles sont classées par la responsable interne de l’organisation des visites et vérifiées. Une réunion rapide avec le chef d’équipe lui permet de présenter son travail et de révéler les points particuliers liés à sa semaine de visite (par exemple : présentation plus détaillée d’un ouvrage sur lequel des désordres ont été constatés). Les minutes sont ensuite transmises aux dessinateurs qui peuvent commencer leur travail en fonction du planning prévisionnel des rendus de dessins préalablement établi. Leur travail est contrôlé dans le temps par la responsable et Sylvain ROMOEUF.

4 - Dossiers de visite :

Le rapport d'inspection sera rendu en définition D.A.O. et comme précisé dans le cahier des charges (voir exemple type).

Visite de ponts

Photographie d’un ouvrage type.

Travaux sur pile de pont

Elévation de pile.

Travaux sur ouvrages d’art

Elévation générale.

Bathymétrie

Bathymétrie.

Bathymétrie sur pile de pont

Bathymétrie sur pile.

Elévation sur pile de pont

Elévation sur pile.